Malgré un hiver rigoureux, une importante couverture de neige et le soleil qui tarde à nous réchauffer, le printemps n’est pas en retard.

En effet, les plantes n’ont pas subi les caprices de l’hiver, car bien protégées sous la couverture de neige elles se pointent le bout du nez.

En faisant le tour du jardin, on peut voir pointer les bulbes d’ail comestibles, les dicentres spectabilis, les lys tigrés, la rhubarbe, les renouées et les hémérocalles.

Nous retournons déjà la terre et y étendons les cendres de bois francs ramassées durant l’hiver.

C’est le temps de semer les épinards, les radis, les laitues et de planter les oignons.

Tous ces légumes aiment les températures fraîches.

On croyait le printemps tardif, mais la nature nous réserve de belles surprises.

Elle nous parle, faut savoir l’écouter.