Ce printemps le mot d’ordre est dans ma cour!

Le confinement actuel nous fait prendre conscience du lieu où l’on habite et nous fait réaliser qu’il est plus important que jamais de se sentir bien chez soi. Nos priorités changent, notre distinction entre l’essentiel et le superflu aussi et on se rend compte que le bonheur, finalement, doit être également dans notre cour.

Il est donc temps de se mettre au dessin, d’imaginer notre cour de rêve et d’avoir espoir en l’été. Est-ce que votre cour vous donne envie de vous prélasser? De manger en famille à l’extérieur, de suspendre un hamac, de prendre l’apéro, de dérouler un tapis et de faire votre yoga ou un feu en fin de soirée?

Pensez à ce que vous avez besoin pour un été cocooning dans la cour. Créez différents espaces et ambiances. En toute simplicité, chaque petite attention compte : des bougies, des coussins, une table à café, un carillon, un bain d’oiseaux, une fontaine.

Intimité

L’intimité de la cour joue un rôle crucial. Au-delà des clôtures et des haies de cèdres, pensez aux grimpantes sur un treillis, à un écran de saule séché, ou à une haie de végétaux géants pour créer un effet cocon à l’extérieur. Certaines variétés de graminées peuvent atteindre de 200 à 250 cm (miscanthus giganteus et miscanthus goliath, zonés 4, et exigent plein soleil). Le persicaria polymporpha avec ses plumeaux blanc crème atteint jusqu’à 250 cm de hauteur et largeur, il est zoné 3, pousse bien au soleil et à la mi-ombre. À l’ombre le persicaria pousse mais fleuri moins.

Un coin d’ombre

Nous n’avons pas tous un érable centenaire dans notre cour. Si on a l’espace, il est important de planter des arbres pour créer de l’ombre éventuellement… mais en attendant, on peut penser à installer une toile d’ombrage, ou faire courir une grimpante, comme une vigne à raisin ou un houblon, sur un treillis horizontal au-dessus du balcon. Ce coin d’ombre vous donnera envie d’aller prendre le lunch ou d’installer une chaise confortable pour les après-midi de lecture.

Un coin potager

Plus que jamais cet été, les potagers auront la cote. Il est démontré que l’agriculture urbaine donne un sens à notre existence et favorise de saines habitudes de vie, en plus de nous donner accès à des fruits et légumes de qualité. Si l’espace manque, pensez à faire grimper les cucurbitacées sur des fils ou des treillis. Et utilisez vos vieilles boîtes à fleur de plastique et faites-leur une beauté en les recouvrant de bois pour y planter fines herbes et laitues. Vous pouvez même installer sur vos bacs ou vos boîtes une couverture flottante et former un tunnel d’air à l’aide d’arceaux pour augmenter la température de 3 à 5 Celsius et faire pousser épinard, laitue et radis dès avril.

Mettez-vous au dessin, rêvez, partez vos semis, travaillez vos bacs, plantez des laitues, installez vos chaises au soleil. Nous devons prendre ce temps qui nous est imposé pour à la fois nous faire du bien et faire du bien à notre planète.

BoiteLaitue1C BoiteLaitue2C