Les raisons de planter un arbre chez soi cet été sont plus que nombreuses… Saviez-vous que deux arbres matures produisent suffisamment d’oxygène pour une famille de quatre personnes? En effet, le processus de photosynthèse des arbres consiste à absorber des gaz carboniques et à rejeter de l’oxygène.

Saviez-vous également qu’il faut environ 500 arbres matures pour absorber le dioxyde de carbone produit par une auto moyenne qui roule 20 000 km par année?
Saviez-vous que les rues bordées d’arbres comptent de 3 à 4 fois moins de particules de poussière par litre d’air que les rues dépourvues d’arbres?

Mais avant de planter un arbre, il est important d’établir vos objectifs. Souhaitez-vous créer de l’ombre à proximité des jeux d’enfants? Créer une intimité par rapport au voisin? Récolter des fruits? Diminuez les vents dominants?
Une fois les objectifs établis, il est important ensuite d’identifier les caractéristiques de votre terrain. Quels sont votre zone de rusticité, votre niveau d’ensoleillement, la qualité du sol, le type de drainage, les dimensions dont vous disposez?
Faites appel à votre paysagiste. Il saura vous conseiller selon vos besoins et utiliser les techniques de plantation appropriées pour s’assurer de la croissance de votre arbre.

Pour en savoir plus sur le sujet, le nouvel ouvrage de Bertrand Dumont, Les arbres pour les jardins paysagers, répondra certainement à vos questions.

Sources :
Dumont, Bertrand. Des arbres pour les jardins paysagers. Éditions Mulitmondes, Montréal, 2015
L’association forestière canadienne